La certification PEFC


PEFC est un système international de certification forestière qui :

- garantit la gestion durable des forêts - forêt gérée selon des règles établies par les professionnels et les usagers, et contrôlées par des experts compétents et indépendants (voir l'article dédié);

- garantit aux consommateurs des produits issus de forêts gérées durablement - traçabilité du bois depuis la forêt (chaîne de contrôle), affichage de la marque PEFC sur les produits.



La certification PEFC

PEFC est un système international qui a su développer différents niveaux de fonctionnement.

L’échelon international :
Le Conseil PEFC (PEFCC) s’assure de la conformité des différents systèmes de certification nationaux avec les règles internationales de la certification de manière à garantir l’équivalence de tous les produits certifiés PEFC, en termes de gestion forestière durable. Plus d'informations sur www.pefc.org.

Les associations nationales :
Dans chaque pays, une association nationale composée des mêmes trois collèges (producteurs, industriels et usagers de la forêt) définit dans un document de référence les principes et recommandations pour la mise en œuvre de la gestion forestière durable. Plus d'informations sur www.pefc-france.org.

Le niveau régional :
En France, la certification repose sur l’action d’une quinzaine d’associations régionales PEFC. Elles ont pour mission de préciser, renforcer et adapter les règles de la gestion forestière durable aux réalités forestières locales. De leurs actions découle la rédaction de chartes d’engagement pour la gestion forestière durable, que les adhérents (propriétaires et exploitants forestiers) s’engagent à respecter.

PEFC s’appuie sur 5 grands principes.

  • Le recours aux critères de gestion forestière durable définis lors des grandes conférences intergouvernementales d’Helsinki et de Lisbonne.
  • La participation de l’ensemble des parties prenantes intéressées
  • La recherche du consensus.
  • L’adoption de procédures de certification conformes aux normes internationales en vigueur et contrôlées par des tiers indépendants et accrédités.
  • Le choix du niveau régional ou national comme champ d’application de la gestion durable et de concertation entre les partenaires concernés par cette démarche.






Inscription à la newsletter